Suivre Sony Suisse

α7 II: le premier appareil photo hybride plein format au monde doté d’une stabilisation cinq axes

Communiqué de presse   •   nov 27, 2014 18:00 CET

Zurich, 27 novembre 2014. Déjà connu pour son excellente qualité d’image, l’α7 renforce encore son attractivité avec une nouvelle génération d’appareils pourvus de plusieurs fonctions remarquables. A commencer par la stabilisation d’image, qui ne manquera pas de faire battre les cœurs parmi les amateurs de photographie. L’α7 II intègre en effet le capteur CMOS Exmor® de 24,3 millions de pixels dans un stabilisateur d’image sur cinq axes. Une nouvelle technologie qui, en compensant les vibrations dans toutes les directions possibles, permet des durées d’obturation nettement plus longues. Le stabilisateur est ainsi capable de compenser jusqu’à 4,5 crans de diaphragmes. Et détail non négligeable: cette fonctionnalité reste tout aussi efficace avec les objectifs montés sur l’appareil au moyen d’adaptateurs.

Stabilisateur cinq axes pour des photos sans flou de bougé

On a beau appuyer sur le déclencheur avec la plus grande délicatesse: tout appareil bouge nécessairement de quelques millimètres au moment crucial. Et ce risque s’accroît avec la détérioration des conditions de lumière, au crépuscule et dans les situations nécessitant des durées d’exposition plus longues. Heureusement, le nouveau stabilisateur d’image intégré à l’α7 II peut corriger pratiquement n’importe quel manque de stabilité. Il compense les mouvements vers l’avant, vers l’arrière, à droite et à gauche et également les mouvements circulaires.

Ce qui le rend encore plus utile, c’est qu’il conserve sa fonction de compensation même en présence d’un objectif disposant de son propre stabilisateur. Une situation qui se présente précisément avec les objectifs de type E dotés du système Optical SteadyShot (OSS). Dans ce cas, les deux systèmes de stabilisation sont utilisés conjointement. Avec des objectifs de fabricants tiers ou des objectifs de la famille de montures A de Sony, le nouveau stabilisateur prend en charge 100 pour cent de la correction de mouvements.

Immédiatement après le déclenchement, les 1,29 million de points de l’écran haute résolution permettent d’apprécier le résultat du cliché.

Plus rapide et plus précis: la nouvelle mise au point automatique Fast Hybrid

La mise au point automatique ne laisse échapper aucun détail grâce à ses 117 points à détection de phase et 25 points à mesure de contraste. Répartis sur toute la surface du capteur, de la zone centrale jusqu’aux bords, ils sont prêts à faire la mise au point sur le sujet approprié, avec une grande réactivité et précision. Grâce à l’amélioration apportée à l’algorithme de calcul de netteté, la mise au point est devenue 30 pour cent plus rapide que sur l’α7. Parallèlement, la capacité de prédiction du mouvement des objets dans le champ de l’objectif a été nettement renforcée. La mise au point automatique et la compensation d’exposition s’exécutent plus rapidement, de sorte que le ballon, l’enfant et toute la cohorte animée de la scène soient toujours saisis avec une netteté et une lumière optimales. Une fois capturés, les sujets ne quittent plus la mise au point, grâce à la fonction «Lock-on AF».

La vitesse joue un rôle décisif également sous un autre aspect: le temps de démarrage de l’appareil. Celui-ci a été réduit de 40 pour cent par rapport à l’α7. L'appareil est ainsi toujours prêt à immortaliser.

α7 II: spécialiste photos et vidéos

Au cœur de l’appareil siège un capteur CMOS Exmor® de 24,3 millions de pixels. Sa résolution et sa sensibilité lumineuse répondent parfaitement aux plus hauts standards de qualité. Le traitement des images est assuré par le processeur BIONZ X. Grâce à sa technologie de reproduction des détails, il rend fidèlement les textures naturelles de chaque motif. Il maintient ces détails bien en lumière, en réduisant les pertes que la diffraction, selon l’ouverture utilisée, est susceptible d'occasionner. Chaque élément de l’image fait également l’objet d’une analyse par le processeur, qui n’applique de réduction de bruit que sur les zones nécessaires, là où le grain numérique est réellement à craindre.

En plus des enregistrements en AVCHD 2.0 Full HD (1920 x 1080) 60p, (50p)/60i ou (50i)/24p, l’α7 II prend également en charge le format XAVC-S, le petit frère du format professionnel XAVC. Cela garantit des vidéos Full HD avec des taux de jusqu’à 50 mégabits par seconde. L’α7 II n’a également aucun problème avec les codecs vidéo comme le MPEG-4 AVC/H.264. Sur le plan de l’encodage audio, il tire parti du «PCM» linéaire.

Une collection de profils d’image permet de donner aux vidéos la tonalité souhaitée, directement depuis l’appareil. De plus, l’α7 II prend en charge notamment le mode S-Log2 permettant de créer une plage dynamique de contraste 1 300 pour cent plus large, laissant ainsi davantage d’espace pour une graduation en douceur et une meilleure reproduction des lumières et des ombres. Cela laisse un maximum de possibilités ouvertes pour le traitement ultérieur des vidéos sur PC.

Fiable et maniable: le nouvel α7 II

Avec les téléobjectifs surdimensionnés, la taille de la poignée joue un rôle décisif. Dans ces situations, l’α7 II offre une solide prise en main. De plus, le déclencheur a été légèrement agrandi sur ce nouveau venu dans la familleα7 et il a migré plus à l’avant de l’appareil. Dix boutons configurables peuvent être associés à l’une des 56 fonctions présentes sur l’appareil, un nec plus ultra en matière de confort d’utilisation. L’écran LCD inclinable «White Magic» au dos de l’appareil offre au contrôle du photographe des images très visibles, même en plein soleil.

Le viseur XGA OLED se distingue par sa résolution de 2,36 millions de points et son haut niveau de contraste. Conçu pour le contrôle direct des clichés, il indique sur demande la zone de mise au point exacte dans la fonction loupe et met le sujet en valeur par un traitement coloré («Focus Peaking»). Même lorsqu’il est utilisé avec des objectifs APS-C, l’α7 II reste fiable et affiche l’image dans l’intégralité du viseur.

Tout bien résumé, ces caractéristiques font de l’α7 II le parfait compagnon des photographes professionnels exigeants. Avec sa structure intérieure (partie supérieure, façade et châssis interne) en magnésium, l’appareil est à la hauteur de toutes les situations, à la fois résistant et léger. La monture particulièrement robuste est parfaitement adaptée aux téléobjectifs longs et lourds. Naturellement, molettes et boutons bénéficient d’un montage individuel étanche à la poussière et à l’humidité. Les autres points sensibles comme les lecteurs de cartes mémoire font également l’objet d’une protection soignée.

Un appareil «sociable»: connectivité Wi-Fi® et connexion aux autres appareils mobiles

L’appareil s’entend naturellement à merveille avec smartphones et tablettes grâce à la connectivité Wi-Fi® et NFC. Il donne de plus accès aux applications pour appareil photo PlayMemories, susceptibles de faciliter la photographie tant aux débutants qu’aux professionnels. L’application «Compensation de l’objectif» par exemple enregistre dans le fichier Exif les informations relatives à l’objectif, corrige les erreurs liées à ce dernier, même dans les vidéos déjà enregistrées et exporte ou importe les valeurs d’adaptation correspondant aux différents objectifs. Les utilisateurs peuvent ainsi compenser les faiblesses de leurs objectifs, de la distorsion à l’aberration chromatique. Pour plus d’informations sur les applications disponibles, consulter www.playmemoriescameraapps.com/portal/.

Accessoires pour l'α7 II

Le nouveau boîtier peut être équipé d’une nouvelle poignée verticale VG-C2EM, dont l’intérieur peut accueillir deux batteries NP-FW50. Elle répondra aux préférences de prise en main de certains photographes, tout en augmentant l’autonomie. Egalement disponible, une nouvelle housse haut de gamme en cuir, la LCS-ELCB. Elle préserve l’accès aux interfaces NFC et USB, de sorte que la robuste protection de l’appareil ne sacrifie pas son utilisation immédiate en cas de besoin. Le protège-oculaire FDA-EP15 complète la gamme d’accessoires du nouvel appareil. Ce protège-oculaire reste compatible avec les viseurs des modèles α7S, 7R et 7.

SAL-70300G2: nouvel objectif type A pour appareils à monture A

Pour les appareils à monture A également, Sony réserve une nouveauté l’année prochaine. La nouvelle génération de l’objectif SAL-70300, un téléobjectif couvrant une focale de 70 à 300 mm et assurant l’inimitable effet Bokeh des objectifs G de Sony. Avec cette plage focale, l’objectif convient parfaitement aux photographies de scènes sportives et naturelles et permet, grâce à une distance de mise au point minimale de seulement 1,2 mètre, de ne pas se priver des autres types d'utilisation. La télémacro et les portraits n’échappent donc pas non plus au nouvel objectif. Pour éviter le facteur de flare en contre-jour ainsi que les zones d’ombre non souhaitées, les lentilles principales sont munies du fameux revêtement Nano AR. La mise au point automatique est environ quatre fois plus rapide que sur le SAL-70300G. Là encore, la conception veille à ce que la poussière et l’humidité ne pénètrent pas à l’intérieur de l’objectif.

Images

http://bild.detailnet.ch/sony/frame_lightbox.asp?id=QZrHogv5Z7ijtdyklbiuPZHz

Prix publics conseillés et disponibilités

Boîtier α7 II (ILCE-7M2) de Sony: CHF 2‘249,-

Kit α7 II et SEL-2870 (ILCE-7M2K) de Sony: CHF 2‘599,-

Disponibilité: à partir de janvier 2015

Objectif SAL-70300G2 de Sony: CHF 1‘399,-

Disponible à partir de mars 2015

Pièces jointes

Document PDF